C’est quoi un CER ?

22 Déc, 2023

Centre Educatif Renforcé (CER)

CER signifie Centre Educatif Renforcé.
Le CER est une structure financée par le Ministère de la Justice, et gérée par une association.

Les CER sont pensés comme des alternatives éducatives à la prison, et sont destinés aux mineur.e.s multirécidivistes.

L’objectif d‘un CER est la préparation du retour des jeunes dans une vie sociale, en ayant réappris à respecter des règles, et en portant un regard différent sur leurs capacités et les réalités sociales.

Pour qui ?

Les CER accueillent des mineur.e.s de 13 à 18 ans, placé.e.s sur décision de Justice (dans un cadre pénal), et qui cumulent des difficultés familiales et sociales, scolaires, et présentent souvent des troubles du comportement. Les magistrats misent sur les jeunes qu’ils orientent en CER : ils pensent qu’iels en tireront vraiment profit.

Avant chaque session, les jeunes sont sélectionné.e.s sur dossier et sur entretien.

L’admission du jeune est effective après audience chez le magistrat et après réception de l’ordonnance de placement.

Comment ça marche ?

Les placements s‘organisent en sessions d‘environ 4 mois (2 par an) organisées en 3 temps :

  • La rupture : rupture complète avec l’environnement d’origine, les habitudes de vie et les comportements délinquants pour donner de nouveaux repères et impulser une prise de conscience
  • la remobilisation : vise à rendre le.la jeune disponible, à l’aider à se projeter, à créer les conditions de l’acquisition de compétences sociales
  • les stages : les jeunes effectuent plusieurs stages pour préparer la sortie du CER grâce à une ouverture sur l’extérieur. Chaque jeune prépare un projet pour sa sortie du CER.

L’équipe

Chef de service
Coordinateur et une équipe d’éducateurs et éducatrices, de jour et de nuit
Maîtresse de maison
Psychologue à temps partiel

“On ne nait pas délinquant.e, on le devient.

On est donc victime avant d’être auteur/autrice.

Pour cette raison, il est nécessaire de travailler avec la structure familiale pour qu’à sa sortie du CER, l’ado puisse retrouver sa place.”

Le mot de mon chef de service

CER, CEF : quelles différences

Les jeunes sont placé.e.s en CER (Centre Educatif Renforcé) par un.e juge des enfants, avec pour objectif une mesure éducative.

Le placement en CEF (Centre Educatif Fermé) est une sanction ordonnée par un.e juge des libertés et de la détention.

Ainsi, un.e ado qui s‘enfuit d‘un CER fait une fugue, quand un.e ado qui s‘enfuit d‘un CEF commet une évasion.

Dans un CEF, l‘aspect contraint est extrêmement présent, et la visée beaucoup moins éducative. D‘ailleurs, la plupart des éducs y travaillant sont des éducateurs.trices PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse).

La mission d’EduSens

Depuis le printemps 2023, je suis intervenante scolaire dans un CER. J’interviens durant la période de remobilisation, auprès de 6 adolescents.

J’ai pour mission de leur enseigner le Français, les Maths afin de les préparer au passage du CFG (Certificat de Formation Générale). Je leur apporte également des bases de culture générale.

Mon objectif est de leur permettre de reprendre confiance en leurs compétences et en leur capacité à apprendre. La majorité a eu un parcours scolaire chaotique, et certains n’ont plus côtoyé l’école depuis longtemps, c’est donc un travail fastidieux mais très enrichissant.

2 Commentaires

  1. Sophie Martinez

    Bonjour,
    Je me permets de vous corriger concernant vos explications sur les différences entre CER et CEF. Non le placement en CEF n’est pas décidé par le JLD mais par le juge des enfants. La seule fois où il peut être décidé par le JLD est dans le cas où il est mis en balance avec la détention, et c’est loin d’être toujours le cas. Certes le placement en CER s’inscrit dans une mesure éducative alors que le placement CEF s’inscrit dans un contrôle judiciaire ou un sursis probatoire. Pour autant, les CEF sont des structures éducatives. Ce qui change c’est que les enjeux ne sont pas les mêmes si un jeune ne respecte pas le cadre de ce placement, il risque la détention. Et non la plupart des CEF ne sont pas des structures PJJ mais associatives donc ce ne sont pas des éducs PJJ qui y travaillent. Par ailleurs, les éducateurs PJJ sont des éducateurs dont la majeure partie de leurs mesures sont éducatives et ils sont aussi amenés à solliciter des placements en CER.
    Après ces quelques corrections, merci pour votre site et vos outils que j’utilise parfois dans mes suivis éducatifs. Sophie, éducatrice à la PJJ, comme vous l’aurez sans doute deviné 😉

    Réponse
    • Angélique Michelin

      Bonjour Sophie!
      Je vous remercie d’avoir pris le temps de m’écrire et de me donner votre angle de vue, en tant que pro travaillant en CEF, et ce, avec beaucoup de patience et de bienveillance, malgré le fait que vous n’approuvez pas exactement ce que je rapporte dans cet article. Je dois vous avouer que j’ai énormément de mal à cerner la différence entre CER et CEF. J’ai consulté des tonnes de sites, et on ne peut pas dire que j’en suis ressortie avec une vision plus claire! C’est pourquoi j’ai demandé au chef de service du CER dans lequel je donne des cours de répondre à mes questions sur le sujet. Je me rends compte que j’aurais peut-être dû le préciser davantage, je vais modifier cela ! Toujours est-il que ce qui est écrit est la retranscription de ses dires. Est-ce possible que d’une région à l’autre les fonctionnements soient différents ? En tous les cas, je fais ma rentrée demain auprès de la nouvelle session, je vais donc lui faire lire votre message, il pourra ainsi y réagir.
      Bref, l’enquête continue, et je vous remercie d’y contribuer !
      A bientôt !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *